Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 14:27

le coeur est un chasseur solitaire

De ce roman foisonnant de personnages se détache la figure adolescente de Mick, qui ressemble étrangement à Carson McCullers. Pauvre, passionnée de musique, elle rôde dans les cours des immeubles pour surprendre les accents d’une symphonie qui s’échappent d’un poste de TSF : « Cette musique ressemblait parfois à de petits morceaux de cristal colorés et, quelquefois, c’était la chose la plus douce, la plus triste que l’on pût imaginer. »
Mick et bien d’autres personnages s’entrecroisent dans ce roman qui emprunte ses décors au Sud des Etats-Unis où vécut Carson McCullers dans l’immédiat avant-guerre. Elle avait vingt-deux ans quand elle publia ce premier livre, qui est sans doute son chef-d’œuvre.

 

Mon avis:

J'ai lu ce livre dans le cadre d'un partenariat avec Blog-o-Book et Le livre de poche et honnêtement j'ai pris une claque. Carson McCullers a commencé à écrire ce livre à l'âge de 19 ans, pour le terminer à 23 ans. Wow. Lorsqu'on lit ce splendide roman, on ne peut imaginer qu'il est né sous la plume d'une si jeune femme. Tous ces personnages, ces écorchés de la vie, sont tellement bien décrits qu'ils paraissent réels, on pourrait presque penser que l'auteure n'a fait que décrire des gens qu'elle a connus et observés pendant un certain temps.

L'histoire se déroule à la fin des années 30 aux Etats-Unis et commence par un été très chaud. Singer, un sourd et muet anéanti par sa séparation avec son meilleur ami qui a été placé en asile, va venir louer une chambre chez les Kelly. Là, il va faire la connaissance de Mick, une jeune fille un peu perdue, en quête d'elle-même passionnée de musique, obsédée par l'idée d'avoir un piano mais qui ne peut pas se le permettre, faute d'argent, Jake Blount, un alcoolique révolutionnaire et en colère contre la société, Biff Brannon, patron de bar qui passe son temps à observer les gens et enfin, le docteur Copeland, un nègre qui n'en peut plus de subir des discriminations raciales et qui rêve de pouvoir changer tout ca. Ces 4 là, vont s'enticher du muet, et vont lui rendre visite aussi régulièrement que possible, eux qui semblent tellement seuls, vont enfin trouver une âme à qui parler, aussi ironique que cela puisse paraître car Singer ne fait que lire sur les lèvres et hocher la tête pour leur répondre.

J'ai particulièrement aimé le personnage de Mick, cette enfant qui rêve de devenir une grande compositrice, et qui souhaiterait partir loin, voyager à travers le monde et voir de la neige. Elle m'a fait penser au personnage de Holden dans "L'attrape-coeurs" de Salinger notamment par sa sensibilité et sa sincèrité. J'ai beaucoup aimé Jake également, toutes ces choses qui le révoltent sont tellement... actuelles que c'en est troublant !

Ce roman est pour le moins très sombre, même s'il y a tout de même une petite onde d'espoir à la fin, notamment pour Jake, il y réside un profond pessimisme et je pense que cela démontre bien la personnalité de l'auteure quand on sait que des années plus tard elle tentera de se suicider, avant que son mari se ne suicide lui-même. En bref, c'est un roman plein d'émotions que je conseille à tous. Merci pour ce partenariat!

Note:

9/10

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Laeti (histoires-de-livres) 29/03/2011 14:44



A lire ta chronique, j'ai bein envie de le rajouter à ma wish list! En plus commencer à écrire à 19 ans et être publiée dans la foulée, ça relève de l'exploit!