Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 18:07

jours toxiques

Cet été-là, Julia Lambert, professeur d'art à New York et artiste peintre, accueille ses parents dans sa petite maison vétuste du Maine, au bord de l'Atlantique. Elle tient à s'occuper de son père, un ancien neurochirurgien autoritaire, et de sa mère, toujours heureuse et stoïque, qui perd inexorablement la mémoire. Quand Julia apprend de Steven, son fils aîné, que Jack, son cadet, se drogue à l'héroïne, elle s'effondre. Héroïne. Le mot résonne avec incrédulité et angoisse dans cette famille cultivée, tolérante et sans histoire de la bourgeoisie américaine, et rend toxiques ces jours de vacances. Julia met tout en oeuvre pour arracher son fils, esclave du velours noir que l'enfer de ses veines réclame goulûment, au danger et à une mort certaine. Elle rassemble autour de lui, pour une improbable médiation, outre ses parents et Steven, Wendell, son ex-mari, Harriet, sa soeur complexée, et Ralph, un ancien héroïnomane devenu spécialiste de la désintoxication. Mais en s'invitant avec fracas au coeur d'une famille confrontée pour la première fois à l'addiction, l'héroïne convie aussi le blâme, la rage, la honte, les regrets et ravive d'intimes blessures. La tragédie de Jack fera voler en éclats les non-dits du cercle familial et révélera les failles de chacun sous les apparences du bonheur. Et s'il est vrai que le bonheur a un prix, pourquoi Jack serait-il le seul à en payer le lourd tribut ?

 

Mon avis:

Un grand merci à BoB et aux éditions Buchet Chastel pour ce partenariat. Ce qui m'a attiré dans ce livre au départ, c'est bête mais c'est la couverture, je la trouvais très belle, elle me faisait rêver, puis quand j'ai lu de quoi parlait le roman, j'ai été très enthousiaste à l'idée de le lire. C'est un livre vraiment bien écrit, Roxana Robinson est journaliste, critique littéraire et de plus elle enseigne l'écriture, donc on voit tout de suite qu'elle connaît son métier. Seul petit bémol, l'histoire mets un temps fou à démarrer, toute la première partie est basée sur le caractère des personnages, leurs vies passées et ce qui les a amenés jusque là, et je me suis légèrement ennuyée, je n'avais qu'une hâte c'était que toutes ses anecdotes sur eux cessent et qu'il y ait  enfin un peu d'action mais il m'aura fallu attendre la partie 2 pour cela. Mais, il est clair qu'à partir de cette deuxième partie, je me suis littéralement régalée, j'ai dévoré la suite de l'histoire en quelques jours. J'avais lu plusieurs livres qui traitait de ce lourd sujet qu'est la drogue, mais c'est la première fois que je lisais un roman qui était écrit du point de vue des parents et de la famille. Tous les personnages sont intéressants, ils ont tous un rôle important à jouer dans cette descente aux enfers, ils ont tous une histoire et un caractère bien propre à eux-mêmes. J'ai été touché par chacun d'eux, Edward le grand-père autoritaire et contestataire qui au fond ne l'est pas tant que ça, Katharine la grand-mère qui perd la mémoire et tente de le cacher tant bien que mal, Harriet la soeur de Julia qui masque la rancoeur qu'elle garde au fond d'elle depuis son adolescence en se construisant une carapace de femme très froide avec sa famille, Steven qui meurt d'envie d'aider son frère mais qui se sent encore une fois délaissé à cause de lui, et bien sûr Julia et Wendell, ce couple déchiré, au lourd passé qui doit s'unir pour affronter cette épreuve épouvantable, et qui finit par se rapprocher à nouveau petit à petit... Un livre bouleversant à lire absolument.

Note:

8/10

Partager cet article

Repost 0

commentaires