Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 18:22

il etait une fois peut etre pas

C’est l’histoire d’un amour fusionnel : celui de Mohammed et de sa fille qu’il a élevé seul. Mais lorsque Myriam part à Toulon poursuivre ses études, elle demande à son père de s’occuper de Gaston, le nouvel homme de sa vie. De quoi perturber l’équilibre affectif de cet artificier misanthrope qui pour se consoler de l’ingratitude des vivants, convoque la légende glorieuse de ses ancêtres algériens, formidable mille et une nuits qu’il contait chaque soir à sa fille chérie pour l’endormir, et dont il brûle de lui révéler la fin. Avec ce beau roman, Akli Tadjer nous emmène dans une aventure humaine dense, tendre et surprenante, où les hommes se révèlent meilleurs qu’ils n’y paraissent et où l’étranger n’est pas celui qu’on croit.

 

Mon avis:

J'ai lu ce livre dans le cadre d'un partenariat avec Blog-O-Book et les éditions Pocket. Je n'avais jamais entendu parler d'Akli Tadjer alors merci beaucoup BOB, car encore une fois, c'est un auteur merveilleux que j'ai pu découvrir grâce à vous.

Ce roman nous raconte l'histoire de Mohamed, un père de 42 ans, qui élève seul sa fille de 20 ans prénommée Myriam. Un beau jour, la demoiselle l'appelle de la fac pour lui dire qu'elle rentre passer le week-end chez lui et qu'elle emmène son petit copain, Gaston. Mohamed, étant énormément possessif avec sa fille va se conduire de façon assez désagréable avec son futur gendre, il le considère comme un rival et il a très peur qu'il lui "vole" sa fille. Imaginez sa stupeur alors quand Myriam va lui annoncer que suite à une dispute avec ses parents, Gaston se retrouve à la rue et que par conséquent c'est à Mohamed de l'héberger le temps qu'il trouve un boulot et un appartement.

Une fois la jeune fille repartie à la fac, la relation entre les deux hommes va devenir encore plus chaotique qu'elle ne l'était déja, malgré les gros efforts de Gaston, Mohamed reste très froid avec et va jusqu'à l'ignorer totalement par moment. Et puis, petit à petit, lorsqu'il va comprendre à quel point il compte pour sa fille, il va tenter un petit rapprochement et les choses vont évoluer. Au fur et à mesure du temps, ils vont s'apprécier de plus en plus jusqu'à entretenir une vraie relation de père et fils. Mais là c'est le drame... Myriam quitte son gus pour un autre jeune homme... Voyant Gaston complètement anéanti, Mohamed va se rapprocher encore plus de lui, il est bien loin de temps des rivalités, à présent il a le sentiment qu'ils sont dans le même bateau, tous deux ignorés et délaissés par Myriam. Mais l'histoire est loin d'être finie, alors je n'en dis pas plus... :P

J'ai vraiment aimé ce petit roman, et plus particulièrement, les contes et légendes sous fond d'histoire de l'indépendance Algérienne, que Mohamed raconte aux peluches de Myriam, faute de ne plus pouvoir les raconter à sa fille. Les légendes se mêlent à la vie réelle, et c'est une façon originale de nous raconter leur histoire. J'ai beaucoup apprécié le personnage de Mohamed, ce père prêt à tout pour le bonheur de sa fille, par contre Myriam, elle, m'a beaucoup agacée, je l'ai trouvée fort immature tout au long du livre. Pour conclure, c'est un très beau roman à lire, surtout si l'on s'intéresse à l'histoire de l'Algérie. Merci pour ce partenariat.

Note:

7/10

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Philippe D 29/03/2011 20:48



Encore un que je ne connais pas du tout ! Mais il y en a tant et tant ...


Bonne soirée.



Laeti (histoires-de-livres) 29/03/2011 14:50



Une note bien plus basse que celles que tu donnes d'habitude, alors, je passe mon chemin pour celui là. De plus, la couverture ne m'inspire pas du tout!