Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 21:05

7-jrs-pr-une-eternite.jpgSan Francisco aujourd'hui. Lucas est le genre beau brun ténébreux un peu vénéneux sur les bords ; Zofia est une belle plante ingénue à qui on donnerait le Bon Dieu sans confession. À qui s'en remettre pour que ces deux-là se rencontrent ? Au destin, forcément, qui s'en charge aux alentours de la quarantième page. Tous deux sont envoyés du ciel : Lucas est le délégué sur terre du diable, ici nommé le Président, et Zofia l'émissaire de Monsieur, c'est-à-dire Dieu en personne. Lucas et Zofia vont jouer sur le plan singulier la partie que le diable et Dieu jouent à l'échelle universelle. Le diable a plus d'un tour dans son sac et Dieu sait tout, par définition. Le seul impondérable c'est ce fichu Destin qui pousse page après page Lucas dans les bras de Zofia et fait croître entre eux un attachement très spécifique aux humains : l'amour.

 

Mon avis:

Il m'a un peu moins plu celui-là. Je m'attendais à beaucoup mieux et au final j'ai trouvé beaucoup de longueurs, et j'ai l'impression que tous les romans de Marc Levy se ressemblent... J'ai adoré "Et si c'était vrai" et "La prochaine fois", mais celui-ci en revanche ne me restera pas longtemps en mémoire, même si l'histoire reste tout de même sympathique. Il manque quelque chose qui aurait pu en faire une fois de plus un roman bouleversant.

Note:

5/10

Partager cet article

Repost 0

commentaires